Donate now

Here's my donation!

Yes, I want to support AMPO International
helping children in Burkina Faso.

Bank account: AMPO International e.V. | GLS Gemeinschaftsbank
IBAN: DE 80 4306 0967 1038 3287 00 | SWIFT/BIC: GENODEM1GLS

Faites un don

Voici ma participation!

Oui, je veux soutenir AMPO INTERNATIONAL et aider les enfants du Burkina Faso.

Bank account: AMPO International e.V. | GLS Gemeinschaftsbank
IBAN: DE 80 4306 0967 1038 3287 00 | SWIFT/BIC: GENODEM1GLS

MIA-ALMA, UN REFUGE POUR LES JEUNES FILLES ABANDONNÉES

"Beaucoup de ces filles sont victimes de viols, de mariages forcés, de trafics d'enfants et de violences. Un tiers des mineures de MIA-ALMA est séropositif, souvent malgré elles. C'est pourquoi tous mes amis se disaient que ce que j'allais fonder ne serait qu'un triste centre de soins palliatifs. Dieu merci, il n'en est rien ! C'est un endroit joyeux où les jeunes filles vivent en sécurité."

Katrin Rohde "Mama Tenga – Ma vie africaine“

En 2003, AMPO a ouvert le premier foyer pour jeunes filles abandonnées, sous le nom de MIA. En 2008, un second foyer a été créé, ALMA. Le concept des deux foyers a fait ses preuves au fil des ans et lorsque l'occasion s'est présentée en 2015, nous les avons fait fusionner sur une seule parcelle de terrain agrémentée d'un jardin potager. Cette maison offre un refuge aux filles qui, souvent, ont un passé terrible derrière elles : Elles ont fui les mariages forcés ou la circoncision, se sont prostituées, certaines sont tombées enceintes sans le vouloir et ont été pour cette raison abandonnées par leur famille ou chassées par leurs proxénètes.

Beaucoup d'entre elles ont été mises au ban de la société à cause de leur infection au VIH. MIA-ALMA est le seul foyer de Ouagadougou qui offre à ces jeunes filles un moyen de sortir de leur situation. Nous pouvons y héberger jusqu'à 50 filles accompagnées de leurs bébés. L'afflux est important. En effet, l'information s'est entre-temps répandue parmi les jeunes filles en difficulté qu'elles pouvaient trouver de l'aide après de nous ; par ailleurs les services sociaux, les institutions officielles et autre associations locales orientent également les filles vers MIA-ALMA.

Pendant les deux ou trois ans que dure leur séjour à MIA-ALMA, les jeunes filles sont préparées à une vie indépendante selon les principes d'AMPO. La plupart d'entre elles vont à l'école et toutes sont formées à la couture et à l'entretien ménager. AMPO s'efforce d'armer les filles contre les dangers qui les ont menées jusqu'à nous : en coopération avec le centre de conseil et de sensibilisation pour femmes et jeunes filles P.P.Filles, les jeunes filles sont sensibilisées aux thèmes des droits des femmes, de l'excision, de la sexualité et de la prévention contre le SIDA.

Pendant que les jeunes filles forgent leur propre avenir, leurs enfants, souvent traumatisés, sont pris en charge à MIA-ALMA par des éducateurs spécialisés. Après un début de vie difficile, ils y trouvent sécurité et stabilité. Notre objectif est de réintégrer les filles dans leur famille d'origine. Cependant, les coutumes et les traditions rendent cette tâche très difficile et nous n'y parvenons que dans quelques cas. Heureusement, pendant leur séjour à AMPO, les filles développent un sens de la solidarité et par la suite elle s'entraident, dans de nombreux cas elles emménagent ensemble en colocation et partagent un atelier.

Chaque fille reçoit, au terme de son séjour à AMPO, un vélo et une somme d'argent comme capital de départ.


Depuis sa fondation, MIA-ALMA est dirigée avec amour et passion par Souleymane Nana. C'est un véritable éducateur de rue et il protège les filles de toutes ses forces contre les influences de leur vie passée.

Les produits fabriqués dans l'atelier de couture de MIA-ALMA sont vendus sur les marchés et dans le magasin AMPO.