Donate now

Here's my donation!

Yes, I want to support AMPO International
helping children in Burkina Faso.

Bank account: AMPO International e.V. | GLS Gemeinschaftsbank
IBAN: DE 80 4306 0967 1038 3287 00 | SWIFT/BIC: GENODEM1GLS

Faites un don

Voici ma participation!

Oui, je veux soutenir AMPO INTERNATIONAL et aider les enfants du Burkina Faso.

Bank account: AMPO International e.V. | GLS Gemeinschaftsbank
IBAN: DE 80 4306 0967 1038 3287 00 | SWIFT/BIC: GENODEM1GLS

AMPO Orphelinats

Nous pouvons accueillir jusqu'à 120 enfants et jeunes adultes âgés de 6 à 20 ans au sein de nos deux orphelinats. Des logements sont disponibles pour 60 filles et pour 60 garçons. Il n'y a au Burkina Faso que peu d'établissements tels qu'AMPO dédiés aux orphelins dans cette tranche d'âge, la plupart des orphelinats ne s'occupant que des nouveaux-nés et des enfants en bas âge.

Un bon nombre de nos enfants nous est envoyé par les services sociaux. Dans d'autres cas, ce sont les proches qui font appel à nous pour leur venir en aide. Enfin, il nous arrive de temps en temps de trouver le matin devant notre porte un enfant esseulé.

Les enfants sont orphelins d'un ou de deux parents, certains ont été abandonnés ou maltraités. Dans tous les cas, une équipe composée d'éducateurs et de psychologues étudie leurs besoins. Si l'enfant a encore une famille, nous mettons tout en œuvre pour qu'il continue de grandir en son sein. AMPO se charge par exemple de régler les frais de scolarité, d'habillage et de santé. Quand l'enfant est admis dans l'un de nos orphelinats, nous nous efforçons tout de même, dans la mesure du possible, de maintenir et d'améliorer sa relation avec sa famille d'origine. L'idée d'un individu sans famille est inconcevable au Burkina Faso. Elle représente le soutien et la sécurité.

Lorsque les jeunes adultes âgés de 18 à 20 ans sont en mesure de quitter AMPO, leur départ est célébré par une cérémonie festive. Ceux d'entre eux qui ont terminé avec succès leur formation au sein de l'un des ateliers d'AMPO reçoivent une aide matérielle pour faciliter leur entrée dans le monde du travail. Nous leur offrons les outils nécessaires à l'exercice du métier qu'ils ont appris. Stagiaires et étudiants continuent de bénéficier de l'accompagnement et l'aide financière de leur parrains en Europe, et du programme d’appui en formation professionnelle d'AMPO jusqu'à la fin de leur formation.

Beaucoup d'entre eux restent étroitement liés à AMPO. Certains trouvent même un emploi dans l'un de nos établissements (principalement comme éducateurs ou infirmières), d'autres ouvrent leur propre atelier et les produits qu'ils nous fournissent alimentent le magasin AMPO ou sont exportés vers l'Europe.

Les enfants s'habituent chez nous à une routine de vie normale, typiquement africaine : Ils lavent leur propre linge, aident à la préparation des repas et au lavage de la vaisselle et ils ont la mission, comme dans toute famille burkinabée moyenne, d'entretenir l'ordre et la propreté de leur chambre et de la cour commune. Pendant la semaine, l'école et aux devoirs scolaires sont la priorité. En fin de semaine, les activités de loisir comprennent le sport (les enfants apprennent à nager, jouent au football et font du karaté), les jeux et la musique. Sont également au programme des cours d'artisanat et d'informatique, le travail à la ferme et notre camp d'été annuel, avec des séjours dans les environs. Pendant les vacances, chaque enfant s'occupe à sa guise: chant, pêche, sieste, instruments à percussion et autres jeux.

Bon nombre de nos enfants gardent un lourd traumatisme de leur vie passée. AMPO leur offre un soutien psychologique, mais plus important encore, nous donnons une structure à leur quotidien et leur offrons un accompagnement bienveillant et plein d'amour, des repas bons et réguliers, des encouragement individuels et l'appartenance à une communauté leur apportant la sécurité dont ils ont besoin pour un développement personnel sain.

Les enfants doivent bénéficier d'une éducation solide. Pour cela, chacun d'entre eux fréquente dès son arrivée une école proche. Ils y restent dans la mesure du possible jusqu'au niveau intermédiaire (BEPC au Burkina Faso), ce qui leur permettra l'accès à des centres de formation professionnelle ou de passer l'examen d'entrée au service public. Aucun enfant n'est laissé de côté : pour ceux qui veulent suivre un autre chemin, on trouve des solutions.

La plupart des enfants que nous accueillons sont très motivés et montrent d'excellents résultats scolaires. Beaucoup sont choisis comme délégués de classe, une belle gratification pour des enfants autrefois défavorisés. Et c'est la preuve que les membres d'AMPO réussissent bien souvent leur mission d'insuffler assurance et courage à leur protégés.

La liberté de religion règne dans tous les établissements d'AMPO. Les orphelinats comprennent une mosquée et une petite chapelle où les croyants peuvent se rendre régulièrement à l'office respectivement d'un imam et d'un prêtre. La religion joue un rôle important dans la vie au Burkina Faso. Ici, les églises et les mosquées sont pleines. Chacun croit en Dieu et pratique sa religion. Il y a dans le pays des musulmans, des chrétiens et des membres de nombreuses autres religions traditionnelles africaines qui cohabitent et célèbrent même de nombreuses fêtes ensemble. Il est important que les orphelins puissent trouver refuge dans leur communauté religieuse respective une fois qu'ils ont quitté AMPO.

L'orphelinat pour garçons

L'orphelinat pour garçons d'AMPO fut le premier établissement ouvert par Kathrin Rohde en 1996 sur un terrain qui n'était à l'origine qu'un dépotoir. Lamsa Bogni, fort de nombreuses années d'expérience en tant qu'éducateur, dirige l'orphelinat et applique avec son équipe les principes d'AMPO :

  • sécurité
  • santé
  • éducation
  • sensibilisation

Les équipes de football d'AMPO sont composées de vrais champions qui participent chaque année aux tournois régionaux. Le sport est d'une grande aide aux enfants pour travailler sur leur passé, développer un esprit d'équipe mais aussi pour compenser les longues heures d'éducation scolaire.

L'orphelinat pour filles

Il a été ouvert en 1999. Il est plus difficile de discerner une situation de vie difficile dans le cas des filles que dans celui des garcons : si leurs parents sont morts, elles sont souvent recueillies par des parents proches et employées comme aide de cuisine. En général elles sont alors maltraitées et il n'est pas question de dépenser de l'argent pour leurs frais de scolarité. Cette situation a poussé Kathrin Rohde à mettre en place un orphelinat pour filles. C'est la psychologue Christine Adamou qui, de tout son grand cœur, accompagne les jeunes filles dès leur arrivée.

 

Lien : conditions de parrainage (PDF)